Les mots croisés à la croisée des chemins

Un article paru récemment dans J-Source a mis en lumière la façon dont les mots croisés ont été la victime inattendue de la fermeture des journaux locaux.

Toutefois, le Peterborough Examiner a récemment fait l'essai de nouveaux mots croisés après avoir remarqué que le journal avait perdu des abonnés à cause des mots croisés (ou de leur absence).

Ce fut une dure leçon sur la mesure dans laquelle les gens comptent sur ce service dans le cadre du forfait journalistique quotidien pour lequel ils payent, a déclaré Kennedy Gordon, rédacteur en chef de l'Examiner.

Cela rappelle aussi une observation importante formulée dans notre récente étude Les journaux locaux : Confiance et vérité.

Notre recherche a révélé que trois lecteurs de quotidiens sur dix citent les jeux et mots croisés comme étant l'une de leurs principales raisons de lire leur journal local.