Vividata publie sa nouvelle étude sur la confiance à l’égard des nouvelles

Vividata (vividata.ca), une importante firme canadienne de recherche sur les médias et le comportement des consommateurs, s'est associée à Kantar pour la publication de sa nouvelle étude sur la confiance à l'égard des nouvelles.  L'étude se penche sur la perception des Canadiens à l'égard de leurs sources d'information en cette période de « fausses nouvelles », sur leurs sources les plus fiables et celles qu'ils préfèrent, et sur l'importance d'un journalisme de qualité.  L'étude montre que 28 % des Canadiens estiment qu'en raison de fausses nouvelles, leur confiance dans les nouvelles grand public a souffert.

« Cette étude est importante pour les membres de Vividata et pour le journalisme canadien en général », déclare Pat Pellegrini, président et chef de la direction de Vividata. « Nous voulons tous avoir l'assurance que le contenu que nous lisons et partageons est exact. En nous associant à Kantar, qui a dirigé cette même étude dans un certain nombre d'autres marchés à l'échelle mondiale, nous pouvons voir les principaux points forts et les possibilités qui s'offrent aux organismes de presse ici au Canada ».

L'étude examine également la volonté des Canadiens de payer pour les nouvelles et constate que, même si 65 % des auditoires estiment pouvoir accéder gratuitement à tout ce qu'ils veulent, il existe un lien direct entre la fiabilité d'une source et notre volonté de payer pour elle. Les adultes de moins de 55 ans représentent 59 % de ceux qui payent pour les nouvelles en ligne, tandis que seulement un adulte sur quatre âgé entre 18 et 34 ans paye pour les nouvelles en ligne.  Comme on pouvait s'y attendre, les médias traditionnels comme la presse écrite, la télévision et la radio sont considérés comme beaucoup plus fiables que les sites Web et les applications de médias sociaux.