Carrières

En voici une courte liste :

Une carrière dans les quotidiens

On a souvent décrit une carrière dans les quotidiens comme beaucoup plus qu'un simple emploi. Pour plusieurs, c'est une passion alliée à l'image que l'on se fait de cette industrie depuis les plus de 200 ans qu'existent les quotidiens.

Journaux Canadiens aimerait vous faire voir quelques carrières que l'on retrouve au sein d'un quotidien. Nous décrivons les divers postes et les exigences et qualités requises pour les occuper.

Journalisme - la rédaction
La rédaction - c'est là qu'à chaque jour le journal se refait un nouveau visage. Vous y retrouvez reporters, pupitreurs, chroniqueurs, éditorialistes, caricaturistes, critiques, photographes, illustrateurs, documentalistes, commis ainsi que les membres de la direction, tous se consacrant à rassembler, à éditer et à diffuser les nouvelles.

Les personnes qui aspirent à faire carrière en journalisme doivent avant tout répondre à cette question fondamentale: Pourquoi vous intéressez-vous au journalisme? La plupart des écoles de journalisme exigent de leurs candidats qu'ils rédigent un court texte sur les raisons qui les incitent à faire carrière en journalisme.

Aussi, posez-vous bien la question. Aimez-vous écrire? êtes-vous une personne curieuse à propos de tout? Lisez-vous régulièrement journaux et magazines? Vous demandez-vous comment les choses arrivent? Vous intéressez-vous à l'actualité, à l'histoire, à la géographie, à la politique, au sport?

Un journaliste doit être informé et à l'aise en science, en sciences humaines, en art, en économie et en droit.

Reporteur
On attend du reporter d'aujourd'hui qu'il soit au courant -- et qu'il mette ses lecteurs au courant -- de ce qui se passe dans des domaines aussi variés que l'éducation, les subventions gouvernementales, les budgets, les finances personnelles, la fiscalité, la santé, le sport, la culture, l'unité nationale et l'actualité internationale. Faire part des conclusions d'une réunion est insuffisant, un reporter doit expliquer à ses lecteurs en quoi ces conclusions les concernent.

Pupitreur
Il y a une sorte de journaliste, le pupitreur, ou préposé à l'édition, qui préfère l'anonymat du pupitre. Il aime oeuvrer à l'arrière-scène, travaillant la plupart du temps en soirée pour la confection de l'édition du matin. Leur tâche consiste à préparer les textes pour publication et en corrigeant l'orthographe, la grammaire et la ponctuation. Le pupitreur doit être attentif à l'angle donné au sujet, aux noms, aux dates, aux lieux et aux faits rapportés; il doit aussi éviter toute formulation diffamatoire; et il doit coiffer l'article d'un titre court, clair et précis. La plupart du temps, c'est le pupitreur qui effectue la mise en page, maintenant faite sur terminal d'ordina