Les groupes de défense de la liberté de la presse consternés par la saisie des notes d’un journaliste

Plusieurs organismes, dont Médias d'info Canada, sont consternés par la récente saisie des notes de Bill Sawchuk, un journaliste de longue date à St. Catharines, en Ontario, par le gouvernement municipal de la région du Niagara.

Selon une déclaration de l'Association canadienne des journalistes, des fonctionnaires municipaux ont confisqué les notes et l'équipement de M. Sawchuk lors d'une séance à huis clos du conseil municipal et ont même appelé la police, après que des accusations eurent été portées contre le journaliste pour avoir enregistré une séance à huis clos.

Bill Sawchuk a laissé son ordinateur portable et des notes dans la salle du conseil lorsque la salle a été libérée pour la séance à huis clos. Il n'enregistrait pas secrètement les délibérations qui suivirent, mais des fonctionnaires ont agi rapidement sur l'accusation et l'ont forcé à quitter les lieux, apparemment sous la menace d'une intervention policière, lorsqu'il a tenté de retourner à la Chambre pour continuer à faire rapport.

Le chef de l'administration de la région du Niagara a présenté des excuses publiques pour les inconvénients causés à un journaliste par la saisie de son ordinateur et de ses notes lors de la réunion du conseil de jeudi soir.